La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Mièvre fleur.

 

 

ogsjueob.gif

 

 

Un filet d’eau

 

caresse ma peau,

 

le pourpre des maux,

 

sabot de mes mots bots.

 

S’infuse

 

un flirt ancien

 

entre mes seins

 

insuffle moi,

 

toi guide bohémien,

 

le poème

 

de la rose d’automne,

 

rimes

 

où s’effleurent les moires,

 

les chatoiements 

 

des amants.

 

D’antan de ce toit

 

chaud et noir,

 

j’étais l’aumône,

 

noctambule infirmière,

 

je pansais ton désespoir.

 

Me viennent des pensées moroses,

 

tu étais si fier et beau

 

mon magicien d’Oz,

 

de ta magie j’ose

 

pousser encore quelques soupirs,

 

des sourires timides

 

humidifient encore mes lèvres.

 

Des geins

 

 de ma bouche plèvre,

 

de mon cœur lèpre

 

geint 

 

le prêtre  de mes reins.

 

Mes yeux sont des vampires

 

succions d’amour

 

des baisers de nos vieux jours.

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



28/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres