La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Note blanche, touche noire.

 

1175371_505797142847464_679044287_n.jpg

 

 

Automne, la rose s’égrène, tombe sa robe de bal. S’estompent les valses d’été dans le corsage funambule de l’amour. Une muse s’agenouille, l’âme fleurie. Les nuées noctambules d’un champ de blés sous le joug de la lune. Une ronde s’abandonne et tourbillonnent les étoiles funèbres  d’un cœur blet. Marquises soupirent sous la bise, bellâtre aux mille feux éteints  l’astre épistolaire s’éteint clapotis de flaque d’eau sur le chemin du destin. On guinche une dernière fois, l’opinel dans la plaie. Le béguin s’en va au loin, pas cassé de ballerine, il n’y aura pas de regain.

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 


 

 

 

 



10/09/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres