La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Nuit sans étoile.

 

Je veux sentir le parfum d’une rose, écrire sans réfléchir, je le tente cette nuit au clair de lune. Pour savoir si ma plume sait être belle sans jeux de mot, sans jongler avec des rimes. Si mes pensées défilent heureuses ou fébriles, si elles se posent ou si elles s’envolent. Je veux savoir si le passif peut s’écrire, s’entendre, se voir et plaire. Je veux savoir si je peux maudire les pieds et aimer seulement mes orteils. Je veux savoir si je peux parler sans écrire. Je veux savoir si je peux écrire sans penser. Je veux changer de voix, passer de la forme passive à la forme active. Je veux applaudir avec mes pieds et taper des mains ! Je veux être jugée, dénudée de bon sens, savoir s’il y a un sens à l’écriture. Savoir si ma nature crée immature des vers insensés. Je veux parcourir l’alphabet de la fin jusqu’au début. Je veux consommer mon verbe sans parure, chatouiller une muse inconnue. Je veux m’aigrir sans mots posés sur du papier. Je veux gémir sans prose poétique ! Je veux conquérir de nouveaux lecteurs, sans artifice, sans parjure. Je suis un virus sans être virale. Je veux satisfaire sans statistique. Je veux savoir écrire avec la simplicité des mots. Je veux comprendre les mots sans les écrire.



14/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres