La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Page blanche !

 

 

 

Elle est mon opium, elle est vierge et se fait courtisane de mes nuits. Elle est absinthe de délire. Ma tête tourne emportée par le ruisselet de son âme éprise et prise. Se déroule mon chapelet sur le lit de son corps comme un fil apprenti de l’oubli. Je n’ai qu’une envie, gémir dans le nid de ses replis. Je n’ai qu’un désir me blottir et m’endormir dans le reflet de sa vie.

 





06/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres