La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Papier in vitro …

WP_20150613_050.jpg

 

 

 

 

 

 

Inaccessible bohème,

veilleuse d’un charme

sous anathème,

je me suis éveillée poète,

un poème de môme à la main,

chassant la tristesse

à la croisée de la misère.

Ma plume faiblesse

de mon cœur parchemin,

des chemins solitaires

au bord de ma prunelle,

qu’égaie le chant du pinçon.

Un peintre sans pinceau,

une aquarelle frémissante au bord de l’eau,

ma muse,

ma fidèle fièvre, 

jaspant roseaux afin de peindre la rose.

Á la chandelle éteinte

ma plume danse, jouvencelle,

âme sans poinçon.

Ne rusent mes lèvres

causette nue,

rimes d’innombrables larmes,

ru. 

Au coin d’un clair de lune

aux vers de Verlaine,

sur une toile suspendue,

me voilà Cosette,

charmille muette.

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



15/06/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres