La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Pierrot et Colombine.

1932196_596521793774998_1526031399_n.jpg

 

Sur ses lèvres comme un choléra s’écrit le mot je t’aime … Un cyanure dans ses petites veines, enfant de cœur, gosse de couche, sa bouche est une immortelle. L’amour en bandoulière, son cœur est un corsaire, ses courbes sont ta migraine … La tristesse paresse quelque peu sur ses paupières gouttes de lumière éteintes, ses cils noctambules papillonnent frontière d’un impossible amour … Et sous son souffle vipérin, tes larmes de misère  coulent sur sa peau, désert … Aux confins de la lune, acouphène, sous un réverbère  d’étoile s’étiolent les paroles de son regard et la rose de ses reins se referme, corolle éphémère.     

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



11/03/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres