La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Quatre vers pour mes roses …

 


 

Et comme   la rose éclose est bouche vermeille  de l’aurore, la rose blanche se fait rose noire, baiser  à l’abandon sur les lèvres  pourpres de l’éternité. Mes roses noctambules, pétales incarnats, pleurs écarlates du firmament, se sont écloses, larmes blanches   de  la prunelle de ma roseraie aux corolles d’amour  de mes roses hybrides somnambules.

 

 




26/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres