La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Rails de café.

 

 

w8r01cri.gif

 

 

 

 

Dans un creux de ma mémoire se sont couchées les roses blanches. Sous une robe d’immortelles les hirondelles ont replié leurs ailes, une aube de communiante où somnolent la variante de leurs corolles paresseuses. Tourbillonnent mes rêves papillons de papier, leurs marbrures dépoudrées. Me reste en marque-page un pot de miel de mon enfance, mes doigts  quelque peu veinés de ce sucre sauvage. Des souvenirs au teint pâle flagornant un vieux pupitre, un brouillon au gris d’un crayon à papier gras, je surligne dans la marge quelques grimaces d’automne … Mon fusain chiffonnier chine  la gerboise des printemps  mais les hivers me poursuivent chien de prairie. Dans les soufflets de mon cartable d’écolière au vieux cuir tanné se camoufle le souffle clandestin d’une dentellière à l’ouvrage. De ma trousse de collégienne je retrousse le temps mais le jupon de la vie me détrousse du pourpre de l’été.       

 

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 

 

 

 

 

 

       



08/05/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres