La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Coeur de bohème...

 

 

 

 

 

 

20181012_080303.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Le métro aboie, chien de rue sans destination un coeur bat... Longitude zéro, quai baie des rails, guenilles quelques larmes s'entremêlent au pas du passeur. Strapontin à fleur de temps, une main, un peu de buée du dernier wagon, se brouillonne sur une vitre du bout des doigts l'angoisse d'une lèvre encore tremblotante d'un petit peu de bonheur.

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/pop_5289827.gif



22/11/2018
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres