La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Soixante neuf mots pour le dire.

 

 

 

 

Anna Razumovskaya.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Violon des quatre saisons tournoie la vie, symphonie … Ne fut qu’un pastel l’amour et la déraison. Demeure  une aquarelle aux teintes vénitiennes, frissons de robe chatouillant un jupon. Des suçons de dentelle sur ses hanches, ecchymoses d’âge tendre, elle songe aux arpèges d’un ange …  Son archet bruissements d’ailes joue, larmoiements d’une jouvencelle, rappel de ses lèvres, un appel à la bouche, prunelle vers le ciel,  froissements d’elle, 69.     

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



18/06/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres