La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Souffle.

 

 

 

 

Rose des vents, du temps, quelques pétales de sentiment, confidents d’un zéphyr, un parfum de bohème caresse un abandon et s’échappent des pleurs d’un bustier délacé … Une écharpe d’argent  s’enroule mouchoir de liberté. Rampe  l’ébène de mon âme et s’agenouille à en perdre haleine le charme d’un sourire d’ange. Fleur éternelle et de louange, s’étalent fausses chrétiennes les épines de l’amour, coincées dans mon cœur sage, mon corsage se déchire … La dentelle se fait belle, demoiselle d’honneur et de désirs, points de croix au fil de lucifer. S’ouvre la querelle des sèves, des feuilles courtisanes aux vers de pierre, des ailes de troubadour bruissent, courant d’air et s’envole un brin d’intimité. 

 

 



25/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres