La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Sous le bruit de quelques pas ...

C’est l’escalier de l’amitié bordé ainsi de fleurs, ce ne peut être que celui-là. Allez viens, grimpons toutes  deux ces marches jusqu’à l’olympe  des sentiments. Chaque larme versée au creux de ses corolles est la rosée du cœur asséchant nos peines poussant jusqu’à l’extrême floraison  le jardin  du bonheur. Les papillons enjôleurs et jolis cœurs m’entraînent gaiement dans la balade des immortelles parsemant la partition du soleil levant. Á chacune notre ciel, le tien est encore bleu quand mon horizon flamboie d’un majestueux coucher mais cela n’engendre qu’un merveilleux voyage, partage d’intimité. L’ultime pétale de cet été fleurira éternellement l’essence de la rose des sables.  Qu’à jamais ne se désagrège les fleurs de ce printemps, à la boutonnière du veston du temps j’accroche la rose des vents afin que nulle tempête ne l’emporte au cœur des sables mouvants de la vie, marécage des astres.

 



18/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres