La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Synovie du cœur.

466289_550454688340815_290422133_o.jpg

 


 

L'allégresse et la détresse sont les lèvres de la vie, ivre d’innocence et d’incertitude, j’arpente  quelques centimètres d’âme. Bouche parlante ne sois que parchemin de vie où des pas s’effacent, être l’invertébrée d’un amour passif.  Soliste de mes maux, mélomane des mots, j’écoute ses sanglots, toi l’enfant de ruisseau, le petit Poucet  a égaré ses poignets de cailloux. Et menottes à tes pieds, tes années sont les boulets d’un chemin perdu.  La vie Halète comme une mère essoufflée, tuberculose … Le silence c’est la vie qui allaite sans bruit, mendie le soleil sous les jours de pluie. Éperdument continue ta quête et la yeuse à ciel ouvert, brandissant ses branches sera ton éclaircie. Et le dard de la nuit perdra son venin, cendres répandues au fond d’un ravin, scrabble de puzzle. 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 


 



28/10/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres