La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Texte interdit ! Passage à vide …

 

 

Diablesse incestueuse, tu fais l’amour avec mon propre sang  ! Veux-tu bien aller jouer dans d’autres veines ! Mon  hémoglobine se nappe de  nacre. Ignoble existence je me voue à tes déplaisirs de l’indifférence . Arme de fillette la désinvolture te guette ! Rompre les liens sacrés, infidèle sanguinaire aux attraits de faiblesse. Mille visages se reflètent dans le miroir de mes ruines dociles. M’endormir au gré du vent, laisser suinter le cruor  … Noblesse interdite de mes maux égarés, il est venu le temps du repos … Que ma voix timbre mon souffle rebelle  et n’interprète qu’une jolie ritournelle, mes sens s’endorment ivres d’un chant d’automne.  Escale insolente d’un éclat de vie, l’âme disgracieuse, je suis en disgrâce …   Que le diable me transcende ! Gentilhomme qu’il soit ! Sortilège incessant, tu me ruines sans bruit. Agenouillée devant l’ingratitude, je deviens  vipère incandescente car mes morsures ne saignent qu’à l’intérieur.

 

 

 




0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres