La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Toc toc ...

 

Tu es entré dans mon cœur, porte ouverte d’océan, humidifié de larmes bleues, j’aime les battements de ton cœur quand ils se mêlent aux miens. J’aime la saveur de ta sueur, gouttes de miel perlant sur ma peau. Les quatre saisons me couchent comme un fruit étranglé mais à tes côtés je me fais bourgeon, étoile d’un été. Mon corsage recueille des petits doigts enfants sages de septembre où mes feuilles mortes reprennent vie. Des astres de silence nous condamnent, prosternée devant ma boule de verre, je rêve à petits gestes feutrés à cette couche sans te déshabiller … 

 

 




11/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres