La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Du fond d’un encrier ...

 

 

 

Graver d’une plume des mots d’amour  ou des brûlures sur du papier velours.

Aimer sur de la soie ou un bout de carton … La peau ambrée ou noircie de charbon.

Le cœur en arc-en-ciel ou  en bohème, le corps en chimère ou en  jachère.

Des yeux de Chimène au bleu de méthylène, les lèvres vermeilles en bouton de rose.

La bouche au pays des merveilles ou muette.

Les courbes en danseuse morte ou en rose éclose.

Les seins en petites poires et les fesses tremblantes en demi-lune.

L’orgasme au cyanure ou en sépulture.

La dépouille de sentiments en ornement de palace ou en plancher de maison close.

Mais elle sait aimer sous un soleil insomniaque, dans sa chaleur somnambule au creux de rayons de lune diurnes. 

L’âme au tribunal ou dans un canal …

 



09/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres