La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Acouphène.

 

 

 

 

 

 

20170911_120057.jpg

 

 

 

 

 

 

Toi ma môme à la tendresse d'un automne.

Mon aube ton aumône, cahin-caha câlin-chagrin, chagrin câlin au sanglot d'une fleur. En ton écho se fanent les langueurs automnales, à ton ivresse... Check la vie ! Á l'immortelle que tu fus danse l'hirondelle oisive et infidèle aussi loin que ta prunelle borde l'ennui. Sous tes gounelles silencieuses s'enfuit la colombe, la ritournelle d'un homme heureux, presse le pas le glaneur d'un champ de blés. Crèche d'une nuit ton petit cœur blet.

 

 

 

 

 

artfichier_94307_6930544_201702152805664.gif



12/09/2017
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres