La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Si je t’ai tant aimé …

 

 

6.gif

 

 

 

 

 

 

 

Tout l’amour que je t’ai donné je ne puis le reprendre en un adieu. Et somnole un ange dans cette alcôve nacrée. Et pour l’amour d’une rue balayer la larme d’un bâillement d’ailes. Mélomane inachevé les battements de ton cœur. Et ce peintre tout là-bas… Gavroche d’un trottoir, à la larme dépenaillée guet d’une prunelle. Á ce téton de vie oublié sevrage d’un infini voyage un vol d’oies sauvages. L’alpage du receveur égoïste rêveur, d’un déshabillé de cœur m’appauvrir jusqu’à la sentence de la dernière lueur.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/signature_7.gif
            

 

 



13/11/2016
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres