La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Salade de pissenlits, les dents-de-lion de Gavrochette.

 

 

 

photofunky.gif

 

 

 

 

 

 

Grappe de fruits nos jeux interdits, on s’est aimé petit bout de carte postale océane … Ta main dans mes cheveux escale tendre, une p’tite fessée sur la jetée  … Une petite engueulée sur le parvis et gueule d’amour de l’autre côté chantent les grillons. Puis les mouettes … Et moi je me la joue muette. Un ciel pâle comme une envie de gerber … T’inquiète poète … V’la les clefs de ta guinguette ! Du premier mot au dernier tempo pleure Marie cette note au trémolo, crescendo  sanglote au bord de l’eau ta prunelle. Frappe de pluie l’envie s’enfuit et tous ces bruits feu de paille … Toutes ces ficelles de métro qui parlent trop, leurs rames et leurs gamelles, ils t’ont pris par la taille gabelle de quai. Dis ! La petite Lily ne va tout de suite au paradis, tiens bien les rênes de la vie. Cécile le temps fronce ses cils, la maladie crayonne Al Capone, une aquarelle fugitive rimmel sur tes cils, tout là-bas dans le brouillard la dolce vita. 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/Boh--me.gif



05/08/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres