La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

À touche-touche de la vie.

 
 
 
capture d’écran.jpg

 
 
 
 
 
 
 
 

Rachel Desir
 
21 avril 2020.
 
Lettre confinée.
 
 
 
 
 
À l'âge d'or la vie devient tzigane, on pose son cœur là où on peut sur une fleur ou au creux d'un tombeau.
Vivre c'est aimer puis chandelle s'éteindre.
Coeur de bohème,
valse Vienne,
nos cheveux gris,
drain de vie.
Les cent pas de nos mains, des caresses nous reviennent.
Du bout des doigts filer la laine de nos tendresses... 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rachel Désirhttps://static.blog4ever.com/2006/01/94307/artimage_94307_3202417_201102053557323.gif
 


21/04/2020
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres