La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

A un ami de Facebook ...

 

 

 

Amitié quand tu souris …

Mon visage se réjouit !

Radieuses à présent les lignes de ma main m’offrant enfin un lendemain !

Sous mes traits assoupis, elle s’était endormie …

Nul ne cherchait à l’éveiller.

Autrui ne s’en inquiétait  …

Feindre sa rêverie  avec un air de mélancolie …

Guère ne m’en offrir mais à présent je l’ai cueillie. 

Résister aux intempéries de la vie malgré la tempête de l’âme.

Innocente plaie charnelle tu gémissais naguère au fin fond de mon être.



16/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres