La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Au coin d’une marge …

 

 

3b16bb264e61d4facf63d24f9ae1089b[1].jpg

 

 

 

Mon amour, mon amant, un vol d’oies sauvages et ces battements d’ailes ininterrompus qui n’en finissent plus ! Pour aller où ? Dans un vestiaire le bruit d’un cœur, dans un tiroir quelques caresses et l’ivresse innocente d’une robe blanche. Mon amour, mon confident et ces moments aller-retour de nos mains, nos doigts se figent des gestes morts. Mon enfant blond, mon enfant temps, mon enfant loup aux cheveux longs, te souviens-tu ? De cette vierge louve aux lèvres soûles, au teint de rose d’une nourissonne entre tes draps. Oui dis-le-moi … Et si le temps s’arrêtait là … Une lettre au creux d’une main comme  un enfant sur tes genoux  qui n’ose pas, qui n’ose plus. Mon amour, mon amour ! Ces moments d’inséparables ce serait notre dernier rendez-vous, une date, un carrefour  … 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



29/01/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres