La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Au pas cadencé.

 

 

Sur la plage de l’éternité,

 

un instant l’immaculée,

 

maculée de baisers oubliés,

 

profanée  de caresses empruntées,

 

violée de tendresse volée,

 

les nervures du temps

 

me tendent

 

l’infortune de leurs draps.

 

Drapée d’encens,

 

les sentiments en sang,

 

l’âme au vent,

 

le cœur en garnement,

 

déferlent   

 

vagues d’émois,

 

mes sens en apnée.

 

Abandonnée sur une couche

 

soudoyée

 

je rêve,

 

traversée

 

d’un lange d’argent.

 

Mes mains givrées,

 

chamaille d’intimité,

 

soudain apparaît

 

mon ange cendré

 

de rêves feutrés.

 

Naît l’apogée

 

de mon corps tressé

 

de ma peau ambrée,

 

chamarrée,

 

langée  de mes doigts

 

amants  de ma foi.

 

 



08/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres