La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Avant-première de mon interview.

 
db6e71cd53b1512fab91f79ea2bcdf21.jpg
 
 
Article créé en toute intimité pour mes membres. 
 
 
 
Il n'y a que les sans-souci qui n'ont pas de ride.
 
 
 
Rachel Désir
 
 
 
 
 
 
BORT : Rachel Désir a l’écriture chevillée au corps. 
 
Rachel Désir habite à Bort-les-Orgues. Et la passion de l’écriture chevillée au corps depuis sa plus tendre enfance. De nouvelles en romans, "Les fleurs de mon mal" est le titre de son dernier ouvrage. Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ? «La beauté de la langue française et j'aime me jouer des mots ». L’écriture a-t-elle été pour vous une thérapie ? «Oui, écrire c'est se confier au papier blanc pour ne plus être muet ».  Avez-vous un  rituel d’écriture, des horaires ? « Non aucun horaire, j'attends l'appel de l'inspiration et ma plume passeuse d'images se met à l'ouvrage». Sur quelle thématique avez-vous commencé à écrire ? « La philosophie, être ou ne pas être, mais on est quant même un être». Vous rappelez-vous votre sentiment lorsque votre premier livre a été publié ? « La plénitude de l'accomplissement, cette sensation d'un enfant  à son premier pas, c'était comme si j'avais abattu une montagne». "Vertige", votre premier roman est sorti en 2008. Avez-vous voulu faire passer un message, réveiller les consciences, ou simplement raconter une histoire comme une autre ? «J'ai voulu faire passer un message, chaque être à son histoire. Rien n'est dérisoire, du grain de poussière à la rose éclose». Et en 2013, une nouvelle,  "L'érotisme en poussière"...« Petit jeu de mots à propos de la ménopause, où ma prose libertine s'exclame. Mes phrases sont des lettres bohémiennes à l'abandon de ma bohème».  Votre dernier ouvrage qui vient de paraître aux Éditions Le Lys Bleu s’intitule "Les fleurs de mon mal". Qu’éprouvez-vous à présent ? « J'éprouve ce qu'un peintre ressent devant sa toile, à la fois une sensation d'une oeuvre achevée  et une courte trêve, car la vie d'artiste c'est comme la grand'voile d'un bateau, aller toujours plus loin  dans la brume, mais toujours en direction d'un quai ensoleillé». Participez-vous régulièrement à des salons du livre ? «Oui car j'aime énormément le relationnel, un sourire, un regard et une critique est toujours constructive». Pratique. Informations supplémentaires auprès de l’auteure au 06.98.66.16.01.
 
Sites web des maisons d'édition :
 
 
 
 
 
 
 
 
https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/signature_2.gif
 


22/05/2018
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres