La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Baladeuse.

 

10363494_645672118859965_8285538301193612951_n.jpg

 

 

Un frisson au clair de lune,

 

un rondeau de saison,

 

volent ses cheveux longs,

 

caressant les dunes.

 

Les prémices 

 

d’un fantôme exquis,

 

femme aux délices,

 

perle une ondée de rosée

 

sur ta peau cendrée.

 

Des gouttelettes grisées

 

ambrent  les méandres

 

silencieuses et pieuses

 

de tes courbes prieuses

 

figées et à genoux.

 

Tes yeux voyous,

 

voyeurs fous,

 

se saoulent de flou,

 

oubliant tes mèches blanches.

 

Ta bouche éprise

 

d’une gorgée de velours,

 

de tes lèvres abêties

 

s’entonne une prière,

 

langue charnelle.

 

D’un battement d’ailes

 

l’oiseau de feu conquis

 

s’envole et s’effondre

 

petit à petit

 

dans l’enclos de tes paupières

 

pauvrettes sans couche

 

d’un corps en balancelle,

 

abat-jour.

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



12/06/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres