La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne année !

 

 

 

Misère envole toi !

 

L’ébène des yeux

 

et du cœur

 

recouvre les peuples mourants.

 

Ouvrez vos ailes

 

cormorans

 

apportez rêves

 

aux corps mouvants

 

des apôtres du temps.

 

Ma plume en émoi

 

effleure la lune,

 

douce effluve

 

d’un quatrain,

 

j’invente d’encre et de vers

 

un nouvel univers,

 

mes jets éclaboussent les cieux.

 

Chante le chœur

 

de nouveaux dieux,

 

je lègue ma main,

 

aux papyrus de satin.

 

Charmeuse des astres,

 

ma mémoire en latente,

 

poussière d’or et d’ailleurs,

 

paresse solitaire

 

dans l’œil du firmament.

 

Un instant,

 

cartable sous le bras du monde,

 

je dissimule un cahier de doléances.

 

J’ouvre le bal,

 

un carnet de danse

 

où toutes les roses

 

éclosent en cadence,

 

des jupons de pureté

 

osent la révolte

 

des âmes amputées.

 

Virevolte le rose

 

de mes pensées,

 

êtres moroses

 

oubliez les rosses !

 

Je frappe à votre porte,

 

l’amitié dans ma poche.

 

Un calepin de baisers

 

tendu du bout des doigts,

 

je ne suis que moi …

 

En cette nouvelle année,

 

premier mois d’espérance,

 

j’honore janvier

 

guet  de jouvence

 

et veilleur de paix.

 

 

 

 

 

 

 



01/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres