La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit ...

 

Le sonneur de  minuit carillonne.

 

Morphée ouvre moi la porte de tes rêves.

 

Moi l’ouvreuse d’un vieux cinéma

 

où mon écran est trop petit

 

pour contenir une vie.

 

Pour y voir en couleur

 

mes pages en noir et blanc.

 

Comme un ancien amant

 

caresse mon ventre plat.

 

Toi le magicien des heures

 

pour me faire croire

 

que ce silence n’est qu’un leurre.

 

Redonne moi la cadence

 

qui fait vibrer l’espoir

 

et taire le désespoir.

 

Comme ces vieilles comtoises

 

qui racontent tant d’histoires

 

à travers les ages.

 

 

 



05/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres