La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit ...

 

 

 

Un linceul devant les yeux …

 

Où est la main de dieu ?

 

Lointain naufrage

 

où mille visages ont fait leur paquetage.

 

Les vagabonds des cieux,

 

les mains en offrande,

 

prieurs gueux,

 

bohèmes et silencieux

 

ils voguent,

 

l’âme dans une pirogue.

 

Bienheureux

 

au ventre creux,

 

vêtus de guenille,

 

Leur corps vacille.

 

Leurs rêves en haillons,

 

leurs larmes en tisons,

 

leur bouche comme un oripeau

 

vocifère un sauvage credo.

 

Leurs maux comme une trahison

 

déferlent sur l’horizon.



17/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres