La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit.

 

La nuit m’enveloppe de sa pèlerine. Tant de pèlerins vont être rassemblés, ramassés comme des guenilles diurnes, tous des chenapans de lumière. Un pêle-mêle de paupières fermées et de bâillements, leur force en haillon, ils deviendront les médaillons de la lune suspendus à son cou comme le balancier du temps. Sous la berceuse du souffle des astres fous, tous danseurs dans le bal des étoiles, d’un même pas ils valseront, conquérants du rêve, balayeurs de la poussière du soleil.

 

 

 

 



10/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres