La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit !

 

 

Mon corps sage

 

et

 

mon corsage

 

rapiécé,

 

joli guetteur,

 

de mes jeunes années,

 

petit flatteur,

 

joli pétale,

 

tendre rosée

 

sur une fleur abandonnée,

 

gouttent immolés

 

des sentiments immaculés.

 

Un été pâle,

 

petit pal,

 

s’ouvrent les pales

 

d’un fleuve automnal.

 

 



18/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres