La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Brin de solfège.

  

 

imagesCANNBNLH.jpg 

 

 

 

 

 

Cinq notes se déshabillent  d'un instant si subtile, béguin, touches blanches  frémissent les prémices, un dièse touche noire, indissoluble désir. Á la prunelle d’une gamme majeure, braille l’alexandrin,  au bord d’elle  le bordel d’un braille, lyre ivre. Il y a du spleen dans sa mémoire, pleurent les derniers trottoirs. L’ivresse de quelques idées noires fane une page blanche, de la soierie à la pattemouille d’un vieux jupon. Flâne une mélodie, béguine aux vœux interdits, la biguine sous un parapluie …  Il y a de la détresse au fond d’un tiroir. Rails de miroir, se raille la vie de l’extraverti, mélancolie d’un clavier jauni.

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



28/04/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres