La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Chemin de lange.

 241b6545.jpg

 


Il a fait de mon cœur

 

des cocottes en papier.

 

Il a fait de mes rêves

 

des reflets  fatigués.

 

Il a tracé d’une trêve

 

une longue traîne de silence

 

surplombée d’un grand aulne

 

léché de lierre.

 

Couverture chaude

 

de mon monde d’ivresse

 

aubade,

 

mes rimes,

 

mime

 

balancier à la triste mine,

 

l’âme vintage,

 

héritier érudit

 

de la fleur de l’âge,

 

je me blottis 

 

enfant d’aumône

 

dans les seins de ma mère,

 

un pied sur une mine,

 

ma mer

 

larmes de slam.

 

L’envie d’une prière d’hier,

 

mon aujourd’hui,

 

mendiant d’un morceau de pain,

 

la fleur à la main,

 

assis

 

sur un morceau de vie,

 

gemme.

 

Temps arrêté,

 

strophe effacée

 

en mon âme vautrée,

 

des soupirs clandestins,

 

passagers incertains outrés

 

de mon cœur de demain.

 

De mon cœur

 

à demain,

 

je m’entrave souvent,

 

lacets défaits,

 

cheveux au vent,

 

le pas latent,

 

pas de nœud

 

à mes godasses,

 

le cœur auvent

 

et la roulotte  de ma bohème

 

s’en va au loin.

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 




09/09/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres