La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Chut …

reflets d eau

 

Attends encore un peu … Tes lèvres sont gercées mais donne-moi un dernier baiser … Tes yeux regardent encore si bien  mon corps mais tes mains  le délaissent. Une caresse ce n’est pas Cayenne mais toi, tu deviens pierre … Le syndrome du temps, les draps restent muets, le mot amour a des menottes …  Je voudrais retrouver les clefs de cette forteresse abandonnée. Dis-moi pourquoi j’ai comme une crampe du côté gauche ? Eh oui mon vieux ça me fait mal … Vivre à deux par habitude, se quereller par besoin, s’aimer comme on ne sait plus le faire, ça ne rime à rien, tu le sais bien … Donner l’exemple à nos enfants qui n’attachent pas grande importance à l’anneau usé de nos doigts.  Se dire bonjour par inadvertance, surtout ne pas se retourner, ne pas voir une larme intérieure qui s’échappe, laissons le drapeau de l’indifférence flotter … Un vieux murmure sur mes hanches qui me rappelle nos jeunes années, il est vrai je radote  c’est pour oublier ce silence qui me parle trop souvent au creux de mon oreille. Ces acouphènes  rebelles qui m’harcèlent, ces anges oubliés qui veulent renaître … Mais de l’enfer on ne revient pas.

 



08/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres