La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Crescendo.

11.gif

Sur les hauteurs de la vie je m’enivre d’encre et j’oublie.

 

Sur les lèvres assoupies de l’envie j’écris à l’infini

 

mon livre où mes doigts manuscrit jonglent avec la vie.

 

Miettes de papier où mon cœur s’alanguit.

 

Où mon âme en sursis survit aux gestes de l’ennui,

 

là dans la paume de ma main ma plume fruit de vie.

 

Sur la plus haute branche de ma nuit,

 

je cueille le fruit interdit.

 

Mon cœur est une mise à prix,

 

pour quelques battements,

 

balbutiements d’esprit.

 

Dans la forge du temps

 

il reste  mon amant,

 

mon vaillant,

 

mon bien veillant.

 

Autant coule la cire 

 

sur un meuble jauni,

 

vivra mon insomnie,

 

il est ma pantomime

 

quand de sa mine infime

 

mon crayon me mine.

 

Je suis sa gamine,

 

il est enfant terrible.

 

Ma main sur sa bible, 

 

trop fatiguée ce soir pour écrire,

 

je me laisse tout simplement vieillir …

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



11/10/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres