La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Dernier pas.

 

 

Dessin-vieillesse.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Sanglots au clair de lune, livre de nuit qu’ébruite une feuille. La prunelle creusée rigole d’eaux usées, creusez sillons du cœur le ruisselet de la dernière heure. La faucheuse est dans le pré guettant la moindre brindille pour moisson. La faucheuse s’en est allée, un vieil épi de blé pour toute cueillette. Mais la sagesse d’un cœur est restée, gravée à coups de mains usées, la paume creuset. Avec cette musique de premiers pleurs au bout des doigts, sa bouche entonnant la berceuse de l’absence, ses lèvres de nourrisson à l’abandon, il s’en va revoir ses premiers pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

r.gif



06/11/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres