La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Galère de duchesse ou le sang de la fièvre.

 

 

 

 

 

 

 

La gueuse et le chevalier de lumière devenaient conquérants d’une nouvelle terre. L’herbe drue était leur couche prénuptiale, permissive à toutes débauches. L’escale d’un monde où régnaient la peur et le besoin, le besoin d’exister, de se nourrir, de paître comme des bêtes fugitives. De s’accoupler et d’engendrer un visage à double face, une joue noble, une joue sale qu’importe, une croyance sans croyance mais il fallait joindre les deux camps. Le bon et le mauvais, le bon dieu et les démons ceux de minuit qui hurlaient les quatre saisons de Vivaldi sans entendre un seul arpège. Vivre à l’arraché ou en empereur, grogner comme des bêtes sauvages, aimer comme le petit jésus. Le chemin de croix tissé  à coups de souffle d’humains qui devenaient ovipares ou batraciens. La lune trahissait leur lutte et le soleil bénissait leurs corps aux reflets de vie, au miroir terrestre. Écorce terrestre assoiffée de sang, où se convulsaient âmes d’enfants et âmes de chiens. Chienne de guerre, femme infidèle à la morale rebelle, tant de mains saignent encore sur tes barbelés, leurs poignes étaient de fer et pourtant des morceaux de chair décoraient les fils de fer des champs de mines. Se traînaient sur terre brûlée, les genoux écorchés par des éclats de bombes, leur vie agenouillée devant les portes de Lucifer. Les tripes en cavales sur les pics des javelots.  Bras de fer aux écailles écarlates des entrailles de la terre, le magma en ébullition,  le ciel frissonnait, fredonnait la chanson des combattants. A mort perdue, à cris de géants éphémères et les ténèbres qui vociféraient  leur alléluia de faux poètes. Les sangles aux poignets, le cœur en guirlande décorant les clochers d’église. Sainte Marie ne priez plus pour eux il est trop tard !  Leurs mains agrippées au faux courage d’un simple bâton, ils voulaient se croire bergers de l’univers ils n’étaient que squelettes d’un lopin de terre  où gisaient leurs frères et leur mère, leur père et leur quête. 

 



15/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres