La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Imagine.

 

Laisse moi immigrer dans ton silence, donne le temps à mes lèvres de devenir présence dans ton livre de l’absence. La solitude me  pourlèche, lèpre des sens. Je sombre dans l’ivresse de l’incertitude, la servitude en exil sur quelques rimes abandonnées … Quatre feuilles, une plume et mon corsage se délasse et ma poitrine reprend son souffle. Les jours de liesse   je te tends la main comme la vie est aumône. Je laisse mon café froid se reposer comme une page blanche. Mes forces retrouvent la désobéissance de l’enfance. Je dessers la table de l’obéissance. Mon encre batifole, friponne, vœu de chair.  

 



12/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres