La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Juste pour vous dire bonne nuit et à demain.

 

 

 

Pleure l’océan comme la main de l’orphelin, en attente de câlin, comme ce goût de salin sur le bord des lèvres … Elle se tend et désespère, la cordelette de vie chante et se fatigue, le lusin  fragile comme un refrain sans mot magique … La musique du créateur retentit au loin … Comme un bal musette où ma muse est désuète, des gouttelettes de poète content fleurette et la belle éperdue s’endort sans bois dormant, une écharde dans le cœur et l’âme dévêtue.  

 



21/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres