La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Juxtaposition …

 

Je suis sous-fifre de vie, étincelle de nuit. Un soubresaut, haut-le-corps, chute sourde en bas de mon  cœur, je frissonne le long de mon âme. Des  sueurs froides dégoulinent, acerbes comme mes pensées volent au vent de mon existence en instance de divorce avec ma conscience. Vol-au-vent sans conservateur, surgit alors une excroissance de mélancolie.

 



09/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres