La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La balade des cœurs.

 

 

 

1229806_522658697827975_725776064_n.jpg

 

Son cœur s’était blotti sur mon dos courroucé, je me mis en boule, deux ailes blessées le caressant de leur duvet. Nous étions un puzzle désassemblé, résonnant comme un cantique, le cœur voyage entrelacé … Il avait le cœur entre balancement et remontoir me faisant songer au balancier d’une antique comtoise qui radote tous les quarts d’heure. Il y a le cœur soupière et vieille dentelle où  trempe le pain rassis des jours anciens. Il y a des cœurs de porcelaine qui se brisent d’un seul regard, il y a le cœur de l’étrangère qui se déshabille derrière un paravent.  Il y a le cœur de pierre qui vous lacère de ricochets, il fait si noir dans sa mémoire. Il y a le cœur de bohème qui vous dis je t’aime sans regarder en arrière. Et le petit dernier, le cœur chandelle qui se fond sans s’allumer, je crois bien que j’ai paumé son interrupteur

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



15/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres