La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La mélopée de la rose.

 DSCF0198.JPG

 


 

Au nom de la rose

 

me laisser glisser

 

dans la rosée,

 

au nom de la rose

 

j’ose rêver

 

à ce jardin d’été

 

où mes nuits

 

seront embrasées

 

du soleil

 

de tes lèvres oubliées.

 

J’ose sans bruit

 

caresser mon cœur givré

 

au delà des  brûlures hivernales.

 

Au nom de la rose matinale

 

j’ai la fringale

 

du verbe aimer

 

comme un poème

 

au premier jet,

 

une bohème

 

au seuil

 

d’un amour endeuillé,

 

les seins voilés.

 

Au nom de la rose

 

j’ose ouvrir les ailes

 

 de ma corolle jouvencelle

 

et t’offrir ma sève abandonnée.

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 


 



26/11/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres