La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le charisme du temps ...

c0a10012.gif

 

La bergère du temps, le silence dans le vent, l’absence est un étang où s’étend l’espérance, drap blanc. L’hypnose du ciel, les nuages subterfuge d’un visage, quelques arpèges sur une page, j’entends le chant des sirènes de la terre. Filles de porcelaine elles bordent mes marées,   bercent mes larmes en apnée, mon cœur couronné d’un vertige comme un premier baiser que le temps délaisse peu à peu … Comme un cierge à la cire éternelle,  le temps en berger file la laine  de mes heures moutons  du firmament. La poussière d’ailes d’anges  retombée de diamant sur mes reins baptisés de rêves, arme blanche du destin, mes nuits reine d’un songe  où le soleil me donne carte blanche, épingle mon âme dans le vestiaire du grand sage. Des rires d’enfant chuchotant  au creux de mon oreille, mes lèvres humidifiées de paroles imberbes, mes yeux verts aubade aux mille regards pianotent tendrement  sur le rideau du temps. Sur l’aube de mon voyage, le temps est épervier. 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



04/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres