La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le coeur de mes roses ...

 

Elles vont bientôt éclore mes roses mais elles sont malades des larmes du bon dieu. Le soleil a si peu ouvert ses lèvres pour les embrasser. Elles sont un cœur qui s’anime et s’éteint, des mains qui caressent, qui m’entraînent vers les fonds marins. Sur chacun de leurs pétales, une caresse, dans leur corolle des sourires de satin, sur leurs feuilles s’écoule la tendresse. De leur sève naît l’orphelin dans la fraîcheur du matin. Leurs épines sont sans venin pourtant tant de souffrance sur leur chemin  …

 

 




08/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres