La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le lange des roses.

 

10342925_708548992572277_6137354186555602215_n.jpg

 

 

 

 

 

Tombée de silence les roses de l’indifférence,

de la rose éclose au deuil des feuilles mortes,

j’aime le givre déposé.

Il est cette dentelle

du premier baiser

de la mononucléose

à la sclérose

du dernier baiser.

Les mots bâillonnés  au cœur de jouvencelle,

roses oubliées,

mes lèvres cherchent la cadence

d’une bouche fleur latente.

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



29/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres