La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le verbe aimer n’est pas un aumônier.

 

 

Je te ferai l’amour mais pas l’aumône des sentiments.

 

Non pas l’aumône,

 

pas l’aumône

 

des sentiments,

 

je te ferai l’amour de mes sentiments.

 

Je te ferai l’amour d’un amant de printemps.

 

Je te ferai l’amour de mai jusqu’en juillet.

 

Je te ferai l’amour d’un mois de juillet.

 

Je te ferais l’amour d’été.

 

Je te ferai l’amour qui sait aimer.

 

Je deviendrai amant d’été.

 

Je te ferai l’amour  de ma petite vie.

 

Tu seras l’amour de ma grande vie.

 

Tu seras le grand amour de ma vie.

 

Je te ferai l’amour même les jours de pluie.

 

Je te fais l’amour sans faire de bruit.

 

Je te ferai l’amour à grand bruit.

 

Je te ferai l'amour de jour et de nuit.

 

Je te fais l’amour

 

d’un cœur brisé,

 

d’un cœur de pitié.

 

Je te ferai l’amour

 

d’un cœur qui s’ennuie.

 

Je te ferai l’amour

 

d’un cœur sans pitié.

 

Je te ferai  l’amour qui crie.

 

On s’aime

 

et on oublie.

 

On s’aime

 

et on oublie

 

qu’on sait aimer.

 

On s’aime

 

et on oublie

 

qu’on s’est déjà aimés.

 

Je te ferai l’amour tout simplement.

 

 

 

 

 



24/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres