La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

L’aumône du temps.

 

Souffleur de rêves, de mots magiques ...

 

Dans les oubliettes s'engouffrent mille passions si meurtrières, prière d’égout !

 

Charmeur de glaives, de nons tragiques …

 

Par les meurtrières se jettent des noms d’aventurières, faute de goût !

 

Voleur de songes, de paysages féeriques

 

Par les feuillures de ta souillure s’échappent des plaies mortuaires !

 

Voyeur de veuves, d’orphelines pudiques …

 

Par les commissures de mes lèvres ouvrières s’envolent des paroles ordurières !

 

Pourvoyeur de mensonges, de voyages impudiques …

 

Par tes fenêtres de mauvais voyageur, se défenestrent mes maux de couturière !  

 

Par une ronde légère pieuses gourgandines te tiennent aux aguets.

 

De leur corolle frivole, elles colorent gourmandes tes jours de gaieté.

 

Par leur courtoise danse, prenantes, elles clôturent, capturent ton corps en ébriété.

 

Par des caresses indolentes, tu enveloppes querelleur mon âme silencieuse, de pitié.

 



17/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres