La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Poésie accidentelle !

reflet eau

 

Ivresse céleste empare toi de mes sens !

Emporte toute mon essence !

Fais naître en moi cette insolence !

Ne m’encombre pas de préliminaires !

Viens donc à l’essentiel !

Je ne m’en soucie guère de cette verve suicidaire !

J’abandonne à mes veines cette variante trucidaire !

De ma main je détiens les rennes !

D’un écrin trop fin j’ai enfermé ma peine !

Malicieuse elle s’en échappe  et c’est divin !

De ce fil sans fin file mon destin !

De mes rêves en guenilles,  je deviens cochenille !

De ces nuits angéliques, je veux bien être la relique !

De ces éveils en sueur de ma prose bordélique, je m’en délecte !

De toutes ces belles lettres de mes vers bucoliques, j’en connais le dialecte !

 



13/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres