La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Lettre blanche.

 


 

Á l'encre de mes yeux j'écris tout simplement ... Et quelques larmes coulant, crissant sur le papier sourd me grisant, lettres trop bavardes de larmes sèches ... De quelques sourires, parle la feuille morte ... Mes rimes s’entrelacent, lasses, s’assoupissent mes vers, voguent de  rêve en oubli les images et ma poésie, griffonne ma plume, fleure bleue, à petit bruit.  Et s’épuisent mes mots coursiers de mon cœur, passeurs d’âme. 

 



03/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres