La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

On voudrait ...

 

 

 

 

Comme un diapo regarder défiler sa vie sans jamais pouvoir couper la bande son ou l’image, on voudrait mettre de la couleur mais l’écran n’est qu’en noir et blanc. On voudrait bien être ailleurs mais notre destinée n’a pas trouvé de quai. On voudrait d’un seul regard éclairer notre regard d’existence mais la trappe est trop lourde  à soulever. On voudrait rembobiner la pellicule, perfectionner les scènes de notre film, mais l’artiste a oublié son propre texte. La chaire s’est effondrée, le souffleur écrasé sous les décombres d’un plancher qui voulait trop. On voudrait tendre la main à l’orphelin mais tout compte fait on n’a que la solitude qui nous sert la main. On voudrait croiser la colombe de la paix et le brin d’olivier … On voudrait, on voudrait à perpétuité  …

 



02/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres