La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Ma brocante.

Il faudrait bien que je me souvienne du nom de cette sacrée boutique … J’ai égaré la clef de sa porte principale. Ses issues de secours sont à présent murées. D’y pénétrer par effraction ne sert à rien … Je suis sûre que son trousseau de clefs est quelque par  dans un tiroir de ma commode … Sinon avec un peu de bonne volonté je devrais pouvoir lui faire changer sa serrure. Je lui suis redevable, à ma dernière visite sa caisse enregistreuse était en panne et les bons comptes font les bons amis ! Maintenant c’est le paiement par carte, j’en possède une également. Cela fait bientôt quinze ans … Elle était encore fringante … Je voudrais tant que ce fumet là effleure à nouveau mon odorat.  



12/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres